LA COB'FD

Hommage à Jacob DESVARIEUX

Toutes les musiques ont leurs figures emblématiques et leurs références.

 

Jacob DESVARIEUX remplit ces fonctions pour le ZOUK (style musical des Antilles).


Il est avec KASSAV, l’un des fondateurs du ZOUK, et a contribué à lui faire franchir les frontières du monde entier durant quarante ans, même celles les plus reculées, le rendant ainsi planétaire et universel.

 

Le terme ‘zouk’ qui, en Guadeloupe, désigne une soirée dansante chez un particulier est devenu la musique des Antilles, mondialement reconnue de Paris à Tokyo en passant par Dakar.

Chanteur, musicien, arrangeur et producteur, il a su élever KASSAV’ au rang du groupe antillais le plus connu au Monde (Afrique, Amérique, Asie, Europe).

 

« A travers notre musique, nous interrogions nos origines. Qu’est-ce qu’on faisait là, nous qui étions noirs et parlions français ? », expliquait à Libé Desvarieux, la voix douce et voilée et les cheveux blanchis par les années. « Comme les Afro-Américains des Etats-Unis, nous cherchions des réponses pour reprendre le fil d’une histoire qui nous avait été confisquée », ajoutait-il (Source Le Monde avec AFP).

« Au départ, c’était un laboratoire : nous cherchions à trouver une bande-son qui fasse la synthèse de toutes les traditions et sons antérieurs, mais qui soit exportable partout », avait raconté le musicien au journal Libération en 2016 (Source le Monde)

Sa voix rauque si particulière, son doigté inimitable, son style et son charisme font de lui un musicien d’exception. Défenseur de la diversité culturelle, il était de ceux qui unissent, de ceux qui s’engagent auprès des plus démunis avec discrétion et humilité.

Nous nous devons, de lui rendre hommage afin que sa musique reste en nous et résonne dans les oreilles des générations futures, afin que son héritage musical continu à inspirer au-delà des frontières, et parce qu’il a tant donné que ça serait qu’un juste retour de l’honorer.

 

Sa mort, le 30 juillet 2021, a ému tous les amoureux du Zouk sur les quatre continents, mais aussi tout un peuple au-delà des Antilles.

 

Mais qui est donc Jacob DESVARIEUX ? Certainement l’un des plus grands musiciens guadeloupéens et l’un des grands de ce monde.

 

Ses premiers pas dans la musique

Jacob DESVARIEUX est né à Paris le 21 nov.1955 et il est parti très tôt pour la Guadeloupe. Il rejoignit ensuite la Martinique pour une courte période.

Sa mère lui a offert sa première guitare en 1966, il est alors âgé de 10 ans. Ils partirent ensuite au Sénégal. Madame DESVARIEUX, couturière, s’y rendait pour les besoins du premier Festival Mondial des Arts Nègres. C’est là que Jacob a appris à jouer à la guitare. Cette aventure en terre africaine dura 2 ans jusqu’à ses 12 ans.

De retour en France à Marseille, Jacob va s’investir dans la musique et à 16 ans il devient arrangeur. Il décide de créer le groupe de Rock « The Bad Grass » avec des amis.

 

Les débuts de KASSAV’

Sa rencontre avec Pierre-Edouard DECIMUS et Freddy MARSHALL sera le tournant décisif de sa carrière.  En 1979, ils créent ensemble le groupe KASSAV’ qui deviendra le groupe ambassadeur du ZOUK à travers le monde.

 

Le nom Kassav vient d’une pâtisserie traditionnelle de Guadeloupe, constituée de manioc. Pierre-Edouard DECIMUS, qui avait créé le groupe « Les Vikings de Guadeloupe », avait à cœur de trouver un nom qui reflétait l’identité des Antilles.

 

La base musicale du Zouk est un mélange de musiques de la Caraïbe, du Gwoka et du Bèlè. Vous y ajoutez une section de cuivres bien affutée, une belle ligne de Basse et un clavier virevoltant vous obtenez KASSAV.

Le groupe KASSAV est donc la parfaite alchimie entre la musique, la tradition guadeloupéenne et antillaise. La langue créole a tout de suite été mise en avant afin de marquer son identité et l’attachement à la culture. L’objectif était de faire connaitre le Zouk à l’international.

 

Pierre Edouard et Jacob enregistrent leur premier album (Love an Ka dance). Le Ka est l’instrument de percussion par excellence pour les guadeloupéens, et ils instaurent dès leur première production un premier clin d’œil au Gwoka, qui est la musique traditionnelle (héritage de l’esclavage) de la Guadeloupe.

Le groupe cherche alors d’autres musiciens pour ce qui va être l’épopée Kassav à travers le monde.

Les frères Décimus (Pierre-Edouard et Georges) puis Jean-Philippe Marthély, Jocelyne Béroard, Jean-Claude Naimro, Patrick Saint Eloi et Claude Vamur, ‘Le meilleur des castings’, comme le disait si bien Jacob. Le groupe est au complet !

Jacob était un chef d’orchestre mais n’agissait jamais sans l’avis des autres, et c’est certainement la recette qui explique la longévité de KASSAV, 40 ans ! Il a toujours placé le ZOUK au sommet, et sa conception du Grand Méchant Zouk en fait l’un des évènements annuels incontournables de France.

 

1984 Jacob compose le morceau « Zouk la sé sèl médikaman nou ni » l’Hymne du Zouk, vendu à plus d’un million d’exemplaires.

1985 c’est le premier concert au Zenith avec 80 000 fans puis le début d’une tournée en Afrique.

1986 Lors d’un carnaval tropical de Paris, Kassav rassemble 250 000 personnes.

1989 Kassav se produit en URSS Leningrad (3 soirs de suite) et devient le premier groupe noir à s’y produire.

2002 Patrick Saint Eloi quitte le groupe.

2008 - 2009 Jacob rencontre de gros problèmes de santé et doit subir la greffe d’un rein.

2009 Premier groupe français à remplir le stade de France, pour les 30 ans de KASSAV’.

2010 Patrick Saint Eloi décède à 51 ans.

2019 Concert dans la plus grande salle de spectacle d’Europe à Paris la Défense ARENA.

Juillet 2021, il est hospitalisé et doit être placé dans le coma.

30 juillet 2021, Jacob DESVARIEUX décède à 65 ans.

 

Ses engagements 

Bienveillant, il a embrassé plusieurs causes, et est devenu en 2017 le parrain de l’association 1 pour tous, tous pour l’autisme.

 

Jacob militait pour plus de présence des acteurs noirs dans le cinéma français.

 

Ses décorations

  • Officier de l'ordre national de la Légion d'Honneur 
  • Officier des Arts et des Lettres 
  • Officier de l'ordre du Mérite sénégalais 
  • Chevalier de l'ordre du Mérite de Côte d'Ivoire

 

De nombreuses récompenses (Source site Kassav)

 

1988 : Best Group – Victoires de la Musique, France
1989 : Best Group – Francophonie, Quebec - Canada
1990 : Best performing Group – African Referendum of RFI, France
1993 : Best Zouk Group – West Indies Awards, New York - USA / Best Group – Africar Awards, Abidjan
- Ivory Coast
1994 : Best Group – Curacao / Best Concert – Curacao
1997 : Best Group – Africar Awards, Libreville – Gabon
1999 : Best Performing Group – Music Awards, Martinique
2001 : Prix SACEM Guadeloupe du Meilleur zouk
2007 : Grand Prix SACEM France des Musiques du monde et traditionnelles

 

Sa filmographie

Télévision

 

 ·       600 chansons

      ·       5 millions d’albums vendus

      ·       2 000 concerts

      ·       63 Zenith à guichets fermés

      ·       3 à 4 fois le tour du monde par an

 

 

Un passionné de guitares

Tantôt armé d'une Gibson ES-345 rouge équipée d'un Varitone à la BB King, ou lui préférant parfois la sobriété d'une Fender Stratocaster blanche, on pouvait voir Jacob Desvarieux sur scène avec différents types de guitares. Notamment une Yamaha Silent Steel pour éviter les problèmes de larsen sur scène sur les morceaux acoustiques, ou pour le concert des 40 ans de Kassav' une superbe Stratocaster transformée par les motifs colorés du Street Artist Kongo et l'équipe de Guitare Garage à Paris. On l'a également vu avec une Gibson SG très colorée elle aussi et il prenait la pose aux côté de Roger Jacobacci avec cette fameuse guitare plus symbolique qu'ergonomique reprenant les contours du continent Africain. Source guitariste.com

 

De nombreuses collaborations

Jacob a collaboré avec de nombreux artistes comme Alpha Blondy,

Stevy Wonder, Manu Dibango, Passi, Admiral T, Toofan (Ou Lé et 8 millions de vue sur Youtube), Youssou N’Dour…

« Le zouk a été influencé par nos musiques africaines », a souligné José Nzolani au Courrier de Kinshasa. Pour preuve, l’animateur radio et grand mélomane résidant à Paris a soutenu que le père du zouk, feu Jacob Desvarieux, « connaissait très bien notre musique ». « Il suffit de regarder sur les pochettes d’anciens disques, son nom y figure on n'y fait juste pas attention », a-t-il affirmé (Source Agence d’Information d’Afrique Centrale/Nioni Masela).

 

Un lien particulier avec l’Afrique

Jacob était aussi lié à l’Afrique avec laquelle il entretenait une relation particulière. Son passage très tôt au Sénégal avec sa maman a dû faire naitre en lui sa passion pour ce continent.

Il a créé une passerelle entre l’Afrique et les Antilles tant sa musique baignait dans les influences africaines.

L’histoire de KASSAV’ est liée à l’Afrique et le groupe s’est produit dans presque tous les pays africains. Les plus gros concerts ont débuté là-bas.

Cote d’Ivoire, Cameroun, Togo, Congo, Angola, Burkina Faso, Cap Vert, etc…KASSAV est l’ambassadeur du Zouk en Afrique.

 

Le seul musée consacré au Zouk se situe en Angola.

KASSAV fut une vraie soupape de décompression pour le peuple angolais durant la guerre civile, et lorsque KASSAV s’y produit en 1985 c’est devant 90 000 personnes à Luanda. De cette histoire est née la Maison du Zouk avec une statue du fondateur de Kassav’ Pierre Edouard Décimus à l’entrée.

Kassav remplissait les stades en Afrique comme par exemple en mai 2009 à Abdijan où 20 000 personnes survoltées ont dansé sur ses titres.

‘ Le zouk, c’est logique que cela marche auprès du public africain, puisque nous sommes issus de l’Afrique’, soutient en écho le guitariste et chanteur Jacob Desvarieux. Quand nous allons là-bas, les gens se reconnaissent en nous, à la fois physiquement et dans notre musique. » (Source jeune Afrique).

 

Un hommage au plus grand musicien guadeloupéen

Le décès de Jacob DESVARIEUX n’a laissé personne indifférent et les hommages sont unanimes.

De son vivant, la République l’a décoré de la Légion d’Honneur et fait Officier des Arts et des Lettres.

 

Les hommages se succèdent depuis l’annonce de sa mort. « Une immense voix des Antilles », a écrit le judoka guadeloupéen Teddy Riner sur son compte Twitter. L’ancienne ministre Christiane Taubira, originaire de Guyane, disait sa tristesse, se remémorant « sa voix, sa dégaine, son talent, sa joie, ce sourire, cette inclinaison de la tête et même sa salopette des débuts ». « Les Antilles, l’Afrique et la musique viennent de perdre l’un de ses plus grands ambassadeurs. Jacob, grâce à ton art, tu as rapproché les Antilles à l’Afrique. Dakar, où tu as vécu, te pleure. Adieu l’ami », a tweeté le chanteur sénégalais Youssou N’Dour, figure majeure de la world music.

« Compositeur de talent, leader du groupe KASSAV’, il était l’un des pères de la musique afro-antillaise, qu’il a permis de faire rayonner dans le monde entier », a tweeté la ministre de la culture, Roselyne Bachelot. « Les Français perdent aujourd’hui un artiste de talent, et une voix connue de tous », a réagi sur Twitter Sébastien Lecornu, le ministre des outre-mer, tandis que, sur les réseaux sociaux, les hommages d’anonymes et de proches du chanteur et musicien, très connu aux Antilles, affluaient. Samedi midi, Emmanuel Macron a également rendu hommage à Jacob Desvarieux sur Twitter, le qualifiant de « monstre sacré du zouk », de « guitariste hors pair » et de « voix emblématique des Antilles ».

«Desvarieux a rythmé tant de moments heureux de nos vies. C’était un grand musicien qui a inventé et crée, sans jamais oublier ses racines. Son talent a porté la voix des Antilles dans le monde entier » écrit François HOLLANDE, ancien président de la République.

« Ce soir, la Guadeloupe tout entière pleure l’un de ses plus grands ambassadeurs, dont l’immense talent, les valeurs, la bonté d’âme et l’amour viscéral de son pays le faisaient rayonner bien au-delà de la sphère artistique », a réagi le président du conseil départemental de Guadeloupe, Guy Losbar.

 

"Jacob Desvarieux c’est un monument de la musique mondiale. Kassav a traversé des générations avec ses chansons. Mon inspiration musicale dans le zouk est venue de Kassav. Pendant la Covid-19 j’ai fait une reprise de Kassav. Je reprenais même la voix de Jacob. Kassav ça ne va jamais mourir", affirme Aly Verhutey, musicien de Zouk

 

Sources : Le Monde 31/07, Paris Match 15/08,  ITW Cecile BAQUEY

 

 

 

 

 

 

Á notre tour aujourd’hui d’honorer sa mémoire et son œuvre grâce à cet hommage à Jacob DESVARIEUX à Rosny-sous-Bois, le 31 juillet 2022.


Bénévoles

Vous souhaitez être bénévoles

 

Venez rejoindre notre équipe

dans l’organisation de cette journée mémorable

 

Hôtesse, steward, régulateur, serveur, agent d’entretien, responsable de kiosque

Faites nous parvenir votre candidature

 

Casting D'J

Vous êtes D’J

 Vous mixez, vous avez votre style !

 

Venez rejoindre l’équipe des animateurs en ligne qui vont se relayer pour honorer notre roi du zouk.

 

 

Casting du 1er au 30 mai 2022

Faites nous parvenir une maquette de 15 minutes de mixe spécial

Jacob DESVARIEUX

 

Casting Karaoké

Casting Karaoké

 

Vous souhaitez rendre hommage à notre roi du zouk en chantant un de ses titres

 

Venez rejoindre l’équipe des interprètes amateurs karaoké qui se produiront sur podium

 

Casting du 1er au 30 mai 2022

Faites nous parvenir une vidéo où vous interprétez un titre de Jacob DESVARIEUX